Examen du 01/09/2104 à Saint André de Corcy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Examen du 01/09/2104 à Saint André de Corcy

Message  F5PBG le Mer 3 Sep - 14:47

Commentaire de F6GPX en rouge


Je viens de passer  l'examen de classe 2 radioamateur à l'agence ANFR de Saint André
de Corcy près de Lyon et j' y ai obtenu les 2 épreuves avec un score décent.

A mon tour donc de vous faire un rapport succinct de l'épreuve.


Épreuve de réglementation


  • La réglementation pour la pose d'une antenne en Corse requiert elle une particularité administrative?
    (j'aurais dit que non mais je n'ai  pas répondu ayant un doute )
  • la classe d'émission G3F sur quelle bande est elle autorisée ? (je n'ai pas la réponse)

    • fréquences inférieures à 430Mhz
    • fréquences supérieures à  430Mhz
    • bandes des 430Mhz
    • n'importe quelle bande à statut secondaire
      La classe G3F correspond à de la télévision (analogique) et nécessite une bande passante
      très importante (plusieurs MHz). Or, depuis la décision 12-1241, la bande passante n'est
      pas limitée pour les fréquences supérieures à 225 MHz. En deçà, la bande passante ne peut
      être supérieure à 20 kHz ou moins pour les bandes les plus basses. On ne peut donc
      émettre en classe G3F que sur les fréquences supérieures à 430 MHz.



  • équivalent de la classe 3 pour la CEPT(Novice/pas d'équivalent)
  • quelques questions sur le code Q (QRX,QRT,QSO,QSP...)
  • Épellation d’indicatifs
  • statut des bandes (pas de bandes satellites ni au dessus des 23 cm)
  • largeurs et limites de bandes
  • longueur de bande à partir des fréquences
  • Calcul d'impédance de ligne de quart d'onde avec Zcharge et Zbobine .
  • indicatif pays type TK5... et TX4...
  • utilisation du /MM 
  • calcul de la PIRE avec G isotropique= 4 dB et P émission=100w
    A moins qu'il ne manque une donnée (perte dans le coaxial par exemple), cette question devrait être classée dans la partie technique de l'examen car seuls les rapports correspondants à des gains de 0, 3, 6, 10 ou 20 dB doivent être connus pour l'épreuve de réglementation. Rappel : la PIRE se calcule à partir du gain de l'antenne mesuré par rapport à l'antenne isotropique (dBiso). Si le gain est donné en dBd (gain par rapport au doublet), la puissance calculée est la PAR. Dans cet exemple, si la perte dans le câble est de 1 dB, le gain de l'ensemble est de 3 dB (x 2) et la PIRE est de 200 W (100 x 2). Si la perte dans le câble est de 4 dB, le gain de l'ensemble est de 0 dB (pas de gain) et la PIRE est de 100 W


Épreuve technique



  • question code des couleurs des résistances (avec à chaque fois une bague Or !)
  • Ampli Op : calcul du rapport Vs/Ve
  • lors d'un QSO avec un Indien de nuit sur 10MHz, que faut il faire pour garder le contact en journée ?

    • changer la polarisation  de l'antenne
    • augmenter en fréquence
    • autres réponses dont je ne me rappelle plus
      Si on contacte l'Inde la nuit au moment où le soleil se lève en Inde (si on se trouve en Europe), le parcours de l’onde commence à être ionisé par le soleil, ce qui permet d’utiliser des fréquences plus élevées et plus performantes car moins atténuées par la couche D de l’ionosphère. Une fois le soleil couché en Inde (l'après-midi si vous êtes en Europe), il faut redescendre sur des bandes plus basses. Mais c’est très théorique et ça ne marche pas souvent aussi bien. La bonne réponse serait donc "diminuer la fréquence"


  • autre question délicate: Déterminer la "puissance normalisée pour une valeur minimale d'une résistance" avec pour donnée R= 220 Ohms U= 6V : je n'ai pas répondu à cette question, la loi P=UI me retournant une réponse différente de celles proposées. J'ai refait les calculs en supposant que U donnée était soit Umax= sqrt(2) Ueff ou en supposant que U donnée était Ueff=0,707Umax. Avec P=U²/R je n'ai pas pu déterminer la bonne valeur.
    Question piège assez fréquente : on demande quelle est la puissance "normalisée" pour une résistance. Il faut donner la puissance immédiatement supérieure à la valeur calculée : c'est la valeur minimum que devra pouvoir dissiper la résistance sans qu'elle soit détruite ou endommagée. Dans le cas présent, la puissance dissipée est P = U²/R = 36/220 = 163 mW. Une résistance de 250 mW conviendra mais pas 100 mW (trop faible). 500 mW ou 1 W sera une puissance trop élevée (ça tient plus de place et c'est plus cher mais si vous n'avez que cela dans votre tiroir, ça pourra convenir sauf dans les questions d'examen !)

  • calcul de R équivalente en parallèle
  • calcul de C équivalent en parallèle et en série
  • calcul de la sélectivité (%)
  • calcul de Fréquence intermédiaire
  • détermination du type de modulation démodulé à un schéma de synoptique (BLU avec indice : le détecteur de produit ! )
  • que permet de moduler un montage avec un mélangeur équilibré (BLU)?
  • question sur le circuit série RLC, valeur de l'impédance
  • calcul de Umax et Ueff
  • calcul d'un ROS avec ZFort/ZFaible
  • sur un transformateur calcul de l'intensité secondaire avec Uprimaire et Usecondaire et Iprimaire 
  • Détermination de la Puissance d'un résistance dans le circuit secondaire d'un transformateur(données: Iprimaire, R, nombre de spires au primaire et au secondaire)
  • calcul de l’impédance d'une bobine à F=144MHz et L=10µH. Z = 2 x pi x F x L = 6,28 x 1440 = 9043 ohms (arrondi à 9 kohms ?)
  • calcul d'une fréquence à partir d'un schéma d'oscilloscope avec 5ms/div 
  • schéma d'un filtre passe haut
  • sur un schéma synoptique d'un émetteur sans oscillateur que placer après un modulateur et l'ampli RF ?

    • filtre passe bandes
    • filtre passe bas (bonne réponse, la réponse "filtre passe bandes" n'est pas suffisamment précise car c'est un filtre anti-harmonique (passe-bas) qui est nécessaire)
    • Fréquence intermédaire
    • filtre bouchon




Voilà c'est à peu près l'ensemble des questions que j'ai dû avoir aujourd'hui. Je suis globalement content de ma réussite il me reste toutefois beaucoup de points techniques à voir pour mieux comprendre certains points sur la propagation des ondes et des synoptiques.
J'ai fait l'ensemble des exercices et examens blancs du cours radio F6KGL et je me suis entraîné avec le logiciel Exam1 de René. 

J'ai travaillé ponctuellement tout au long de l'année avec souvent des périodes creuses mais les dernières semaines ont été intenses en particulier une fois le rendez-vous pris au centre d'examen ANFR !
J'avais appris également beaucoup d'indicatif pays non CEPT et était surpris qu'il n'y ait que peu de question dessus (deux questions seulement : TK et TX..).

Pareillement en ce qui concerne les différents schémas des montages des transistors (émetteur, base, collecteur commun) : aucune question dessus ni sur Zentrée/Zsortie associées ..
Pas de questions non plus sur les classes (A, B,C) des amplificateurs, ni sur les résistances de charge, polarisation et contre réaction.

Je conseille à tous donc de ne pas faire d'impasse sur un quelconque chapitre, je trouve qu'ayant beaucoup préparé la technique le score que j'ai obtenu aurait pu être plus élevé mais certaines questions surprises en ont décidées autrement.
Sinon à l'ANFR, l'accueil à été très chaleureux : j'ai apporté une calculatrice type collège qui m'était autorisée lors des 2 épreuves. J'étais surveillé pendant les épreuves et, à la fin, la personne de l'ANFR m'a indiqué que j'étais un des plus jeunes (29 ans) candidat qu'il ait vu depuis quelques années sachant qu'il y a en moyenne 15 à 20 candidats par an sur Saint André de Corcy.

Je m'y suis rendu par train de Lyon (25minutes) et l'agence ANFR est à 200 m de la gare.
Voilà, merci encore à tous et j'espère que d'autres candidats réussiront les épreuves.

_________________
A bientôt,
Ludovic - http://inforadio.free.fr
avatar
F5PBG
Admin

Date d'inscription : 08/06/2008

http://inforadio.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum