Associations, architectures cellulaires et itinérance

Aller en bas

Associations, architectures cellulaires et itinérance

Message  F5PBG le Dim 22 Juin - 18:36

La couche MAC 802.11 est responsable de la manière dont un client s’associe à un point d’accès. Lorsqu’un client 802.11 entre dans le rayon d’action d’un ou plusieurs points d’accès, il choisit l’un de ces points pour s’y associer (on dit aussi qu’elle se joint à un BSS) en fonction de la puissance du signal et des taux d’erreurs observés dans la transmission des paquets. Une fois accepté par le point d’accès, le client règle son canal radio sur celui du point d’accès. Périodiquement, il explore tous les canaux 802.11 pour déterminer si un autre point d’accès est susceptible de lui offrir de performances supérieures.

S’il détermine que c’est le cas, il s’associe au nouveau point d’accès, se réglant sur le canal radio de ce point d’accès.



Une telle réassociation se produit en général lorsque la station s’est éloignée du point d’accès original, entraînant par conséquent un affaiblissement du signal. Elle peut aussi intervenir du fait d’un changement dans les caractéristiques radio du bâtiment, ou de l’augmentation du trafic réseau sur le point d’accès original. Dans ce dernier cas, la fonction sert à l’équilibrage des charges, puisqu’elle distribue la charge totale du WLAN plus efficacement sur l’infrastructure sans fil disponible.

Ce processus d’association/réassociation dynamique aux points d’accès permet à l’administrateur du réseau de créer une couverture très étendue en faisant se chevaucher de multiples cellules 802.11HR sur l’ensemble du bâtiment ou du campus. Pour ce faire, le responsable informatique utilisera la fonction de “réutilisation des canaux,” en prenant soin de configurer chaque point d’accès sur des canaux DSSS 802.11 différents de ceux utilisés par les points d’accès contigus. Comme on l’a vu ci-dessus, alors qu’il existe 14 canaux à recouvrement partiel pour les DSSS 802.11, seuls trois d’entre eux sont totalement isolés. Ces trois canaux sont les mieux adaptés à une couverture multicellulaire.

Lorsque les rayons d’action de deux points d’accès se chevauchent alors qu’ils sont configurés sur un même canal ou sur des canaux se recouvrant partiellement, des interférence sont susceptibles de se produire entre les deux, avec pour conséquence un rétrécissement de la bande passante utilisable sur la zone de chevauchement.


_________________
A bientôt,
Ludovic - http://inforadio.free.fr
avatar
F5PBG
Admin

Date d'inscription : 08/06/2008

http://inforadio.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum